Diagnostic territorial et schéma d’aménagement durable du Pays Chalonnais

Date de réalisation : 2011 - 2012
Maître d’ouvrage : Communauté d’Agglomération du Grand Chalon, Pays Chalonnais (Saône et Loire)
147 communes, 7 communautés de communes, 147 000 habitants

Contexte et objectifs

Le Pays du Chalonnais, composé de l’agglomération de Chalon-sur-Saône et de différents ensembles ruraux très différents (vallées de la Saône et de la Grosne, côte chalonnaise, Bresse bourguignonne), est confronté à des enjeux d’aménagement forts. La périurbanisation autour de l’agglomération conduit à fragiliser la ville centre, tout en générant des consommations de foncier agricole dans les secteurs ruraux et en augmentant les besoins de déplacements motorisés des ménages.
L’élaboration du schéma d’aménagement durable visait plusieurs objectifs : renforcer la connaissance partagée du territoire, structurer un projet d’aménagement et de développement à long terme, et préfigurer l’élaboration du SCOT du Pays Chalonnais

Contenu

  • Réalisation du diagnostic territorial : analyse socio-économique, environnementale, paysagère et urbaine
  • Elaboration de scenarios d’aménagement et de développement, et débat pour le choix d’un scenario prospectif avec les élus locaux et les acteurs de la société civile (Conseil de Développement)
  • Définition concertée et rédaction de la stratégie d’aménagement durable : positionnement régional, définition d’équilibres territoriaux pour le développement démographique et économique, principes d’organisation des déplacement, orientations de préservation des paysages et de la trame verte et bleue
  • Elaboration d’une note de synthèse sur l’opportunité d’élaboration d’un SCOT, les modalités potentielles de gouvernance, le périmètre pertinent

Pour imaginer l’avenir, et se dégager de contraintes habituelles, un travail prospectif a été conduit au sein du CLD sur la base d’un jeu de cartes. Imaginé et construit par nos soins, chaque participant avait en main une batterie de cartes à jouer, classées dans 6 thèmes, avec 3 ou 4 cartes par thèmes présentant des options possibles sur le sujet. Chaque joueur devait composer une famille en ne retenant qu’une carte par thème, et constituer ainsi les orientations de développement et d’aménagement qu’il retenait. Des incompatibilités existaient entre certaines cartes et le joueur devait veiller à la cohérence d’ensemble.
Des tables de jeux de 8 à 10 personnes ont permis d’animer un débat sur les familles-scénarios retenus par chacun et de s’en expliquer. Puis une mise en commun, à 60, a fait la synthèse quantitative des options choisies.
Une méthode à retenir : ludique et productive !